Le 56 rue Jacob Paris 6 eme arrondissement: du 24 , en passant par l’Hôtel d’York, pour finir en 56…..

L’Hôtel d’York à partir de 1779, le 24 rue Jacob dès le 18 eme siècle et le 56 depuis.

Cet immeuble du 56 rue Jacob qui fut le siège de la société d’édition Firmin-Didot dès 1810 a été concomitamment le siège de la Science Sociale, revue crée en 1885 par Edmond Demolins avant de créer en 1899 à Verneuil sur Avre, sur la commune de Pullay en Normandie, l’Ecole des Roches . Le lien réel entre les deux éditeurs se matérialisant par cette domiciliation de l’un chez l’autre mais également dans la présence de Alfred Firmin-Didot dans le groupe de la petite dizaine de membres fondateurs de la société créatrice de l’Ecole des Roches. Son château dans l’Eure et la présence de l’imprimerie Firmin-Didot dans le département n’étant qu’un élément supplémentaire.

Puis devenu le 56 après avoir été le 24 mais aussi à partir de 1779 , l’Hôtel d’York. C’est à cette adresse que fut précisément signé le traité d’indépendance des Etats unis le 5 septembre 1783 entre Benjamin Franklin, John Jay, John Adams représentants de la fédérations et David Hartley, parlementaire anglais et représentant du Roi d’Angleterre Georges III. David Hartley résidait précisément dans cet Hôtel d’York pour mener à bien sa mission en ce mois de septembre 1783. Franklin Roosevelt refusant de signer sur le sol Anglais le traité dit « de Paris » que matérialisait juridiquement le 44 rue Jacob, adresse de l’ambassade d’Angleterre à cette époque, le rendez-vous historique de signature eut lieu au 56. Ce qui fait de cet immeuble, du 56 rue Jacob du 6 eme arrondissement de Paris, le point de départ de l’histoire de l’indépendance des Etats Unis d’Amérique. Pour en savoir plus sur l’historique de l’immeuble cliquez ici

This building of 56 rue Jacob, which was the headquarters of the Firmin-Didot publishing company in 1810, was simultaneously the headquarters of Social Science, a magazine created in 1885 by Edmond Demolins before creating in 1899 in Verneuil sur Avre, on the common of Pullay in Normandy, the School of the Rocks. The real link between the two editors is materialized by this domiciliation of the one to the other but also in the presence of Alfred Firmin-Didot in the group of the ten or so founding members of the creative society of the Ecole des Roches . His castle in the Eure and the presence of the printer Firmin-Didot in the department being an additional element.Then became the 56 after being the 24th but also from 1779, the York Hotel. It was at this address that the treaty of independence of the United States was signed on September 5, 1783 between Benjamin Franklin, John Jay, John Adams representatives of the federation and David Hartley, English parliamentarian and representative of King George III of England . David Hartley resided precisely in this York Hotel to carry out his mission in September 1783. Franklin Roosevelt refusing to sign on English soil the so-called « Paris treaty » that juridically materialized 44 rue Jacob, address of the Embassy of England at that time, the historic rendezvous of signature took place at 56. What makes this building, 56 rue Jacob of the 6th district of Paris, the starting point of the history of the independence of the United States of America.

Laisser un commentaire

 

La Maison de la Prairie de l’Ecole des Roches

Prairie Automne 2018

La Maison de la Prairie  a été édifiée en 1925 par l’architecte Henri JACQUELIN sur la décision de Gaston Breton « grand argentier « de l’Ecole des Roches » au sein  de son conseil d’administration.

Lire la suite »

Maisons du Coteau et des Sablons: Gémellité et histoire commune.

Le Coteau/Les Sablons – Ecole des Roches – 11 novembre 1984 – Photo S. Adam-


L’ensemble Coteau /Sablons a été construit en 1902 par L’architecte M. Rabier. Il semble que cela soit l’architecte parisien Michel Rabier à qui on attribue aussi  le 87, Boulevard de la Villette, édifié en 1900 et détruit aujourd’hui.  L’ensemble a été traité avec les canons de l’architecture italienne.  Cet immeuble jumeau  de l’Ecole des Roches divisé en deux Maisons, le Coteau à gauche et les Sablons à droite , accueille ses tous premiers élèves à la rentrée d’octobre 1902. Une spécificité de l’Ecole des Roches… elle est constituée de Maisons, en plus des bâtiments « collectifs ».. 

Lire la suite »

Il était une fois …. Domusbook


Les, la, notre Maison.

Le terme DOMUS est très ancien. Il remonte à une étymologie indo-européenne (*dom-) qui désignait la famille sur deux générations, et tire son origine de la racine –dem-, construire.

La Domus est donc la maison familiale romaine, dont le chef de famille porte le nom de Dominus.

Le Domusbook est un programme d’organisation en réseau de nos maisons leur permettant de devenir communicantes au gré de nos envies. Ainsi la mémoire familiale sera préservée en son sein, complétée et mise à jour dès que chacun des membres du réseau Domusbook en aura l’envie, la nécessité impérieuse face au temps qui passe….. Comme l’écrit Guy Kemlin (Nais 1922-2016 – Vallon 1930-1937- X 39 – chevalier de la Légion d’honneur- croix de guerre 1939-1945 – médaille des évadés,) en préambule de ses « souvenirs de 1939-1945 »: A nos enfants, à leurs enfants et ainsi de suite…. »

Lire la suite »

Le 57 AV des Frères Lumière Lyon 8 eme: Des Lumière à Paul Bocuse en passant par David Hosansky.

57 de l’Avenue des Frères Lumières à Lyon 8 eme

Au 57 de l’Avenue des Frères Lumières à Lyon, anciennement rue Royale puis rue du Montplaisir, un hôtel particulier art nouveau construit par l’architecte Tony Blein sur commande de Antoine Lumière pour ses enfants. Ses deux fils Louis et Auguste, les deux inventeurs du cinéma (projection publique) sous l’égide de leur père, ont tout deux habité avec leurs épouses respectives qui étaient également deux soeurs, Marguerite et Rose Winkler. Puis ce fut la cadette des enfants Lumière France et son mari, un autre Winkler, Charles, qui furent les hôtes de l’Hôtel particulier. Cette demeure sur deux étages est sur le modèle du somptueux château édifié pour et par Antoine Lumière non loin de là .

Lire la suite »

Le Château de Kerbastic en Bretagne, à Guidel dans le Morbihan

Chateau de Kerbastic Guidel Morbihan Bretagne

Découvrir la lettre émouvante d’un jeune garçon à sa grand mère, d’autant plus que la lettre a 100 ans, nous rappelle l’importance des liens inter-générationnels. D’une simple missive, notre curiosité nous a amenés non sans mal et à notre grand étonnement au Château de Kerbastic en plein Morbihan.

Lire la suite »

Un samedi de janvier 1908, la Maison des Pins de l’Ecole des Roches ….

Les PINS, Maison à L’Ecole des Roches. Photo de 1933.

Cet article est dédié à la mémoire de Fouad HABIS, de nationalité Libanaise né en 1963 et hôte de la Maison des Pins de 1976 à 1981. Décédé en mai dernier, il souhaitait être enterré à l’Ecole des Roches. Un attachement à cette Maison en particulier qui s’apparente à celui de tout « Rocheux » pour sa ou ses Maisons. L’oubli est impossible …. La législation ne permettant pas cette inhumation dans l’Ecole, un arbre a été planté devant la Maison des Pins en sa mémoire par la fille du défunt venue spécialement du Liban, en présence du directeur de l’Ecole, des chefs de Maison et des capitaines de la Maison des Pins.

La Maison des Pins qui fut la première des nouvelles Maisons de L’Ecole des Roches à Verneuil sur Avre en Normandie dans l’Eure , fut construite en 1900. Un incendie ravagea entierement le 28 janvier 1903 cette première version qui fut reconstruite à l’identique pour la rentrée de 1903.

Depuis 1900 des générations entières de « Rocheux » se sont succédées, parmi lesquelles certains d’entre eux, ont été les hôtes de la Maison des Pins.

Lire la suite »

mai 2019
L M M J V S D
« Mar   Juin »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031